Retour

Les actualités

La HAS publie un outil d'aide à la décision d'orientation des patients en HAD

 

A l’occasion des Universités d’hiver de l’hospitalisation à domicile, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a salué la diffusion par la Haute Autorité de santé d’un outil d’Aide à la décision d’orientation des patients en hospitalisation à domicile (ADOP-HAD). La FNEHAD se félicite également de l’aboutissement de ce travail et de la mise en ligne de cet algorithme qui constitue une réponse aux besoins exprimés par les prescripteurs depuis longtemps.

Cet outil permettra aux médecins hospitaliers mais également aux médecins de ville d’évaluer, en quelques clics, si un patient est éligible à une prise en charge en hospitalisation à domicile. Il devrait permettre tout à la fois de mieux anticiper la recherche de  solutions d’aval et d’éviter   le recours à un hébergement hospitalier. Il contribuera aussi grandement à favoriser le dialogue entre les établissements d’HAD et les médecins.

Durant son discours de clôture, Agnès Buzyn a précisé que « cet outil fournira aux prescripteurs un cadre de référence pour identifier les patients pour qui une demande de prise en charge en HAD est pertinente. Il rassurera les patients sur la légitimité de ce mode de prise en charge et sécurisera les établissements d’hospitalisation à domicile dans leurs décisions d’admission. Il améliorera la lisibilité auprès des prescripteurs et renforcera le positionnement de l’HAD dans l’offre de soins en rendant plus cohérents les parcours des patients ».

La FNEHAD salue également l’approche innovante de l’algorithme qui questionne, dès son premier item, non pas la faisabilité d’une HAD, mais la nécessité de maintenir ou non le patient dans un lit d’hôpital. Aussi cet outil contribuera à améliorer la pertinence du recours à l’hébergement hospitalier, thématique chère à la Ministre de la Santé.

La FNEHAD insiste cependant sur le fait que cet algorithme n’exonère pas d’une demande d’évaluation, préalable systématique à toute décision d’admission en HAD et qui reste nécessaire pour déterminer la faisabilité effective de la prise en charge au domicile.

Il appartient désormais aux établissements d’HAD, accompagnés par la FNEHAD, d’en favoriser l’usage et l’appropriation par les professionnels  de santé et de se donner les moyens pour répondre aux nouvelles demandes suscitées par l’usage de cet algorithme.

Consulter l'algorythme =>>

Télécharger le communiqué de presse =>>